Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/40/d602867160/htdocs/BlogCocoricauses/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 4698
Actualités Archives - Blog de Cocoricauses
Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/40/d602867160/htdocs/BlogCocoricauses/wp-content/themes/Divi/functions.php on line 5841
CESE et la place des jeunes dans les territoires ruraux

CESE et la place des jeunes dans les territoires ruraux

Le gouvernement a saisi le CESE (Conseil Économique Social et Environnemental) sur la problématique des jeunes et les territoires ruraux : quelle est la place des jeunes dans les territoires ruraux ?
Le CESE présente donc ses propositions au gouvernement, dans le but d’améliorer la vie des jeunes ruraux.  Suite à cela, le gouvernement a procédé à un vote en faveur ou non de ces propositions.
Les jeunes des territoires ruraux âgés de 15 à 29 ans représentent 1,6 million d’individus. Ces jeunes se disent très attachés à leurs territoires.

En résumé, voici les quelques disparités rencontrées entre les jeunes de milieu rural et ceux de milieu urbain :

  • Beaucoup de jeunes ruraux après la 3ème s’orientent plutôt vers des cursus professionnels plutôt que le cursus général. En moyenne, on remarque qu’ils effectuent des études plus courtes. Cette conséquence est due à un manque de proximité des établissements pour étudier, mais aussi à un manque de moyens financiers que nécessite la mobilité (logement, voiture, déplacements ,etc…).
  • Le CREDOC (Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de vie) montre que 59% des jeunes ruraux ont un emploi. On remarque que les travailleurs ruraux sont une majorité d’ouvriers et d’employés.
  • 49% des jeunes urbains ont un emploi
  • Le taux de chômage des jeunes des 18-24 ans :

– Milieu rural : 25,1 %
– Milieu urbain : 27 ,1%

  • En milieu rural, parmi les demandeurs d’emploi de moins de 25 ans, 61 % sont des femmes.
  • Ceux qui partent étudier en milieu urbain, une fois leurs études terminées, ne reviennent souvent pas sur ces territoires ruraux.

Pour répondre à ces disparités, le CESE propose un programme de mise en œuvre afin de diminuer ces différences.
Le gouvernement a répondu favorablement aux propositions du CESE avec 178 voix sur 178.

Pour découvrir l’article dans son intégralité RDV sur lecese.fr .

Zoom sur les contrats de ruralité

Zoom sur les contrats de ruralité


Selon le site du gouvernement, «le contrat de ruralité coordonne les moyens financiers et prévoit l’ensemble des actions et des projets à conduire en matière d’accessibilité aux services et aux soins, de développement de l’attractivité, de redynamisation des bourgs-centres, de mobilité, de transition écologique ou, encore, de cohésion sociale. »

Désormais des contrats de ruralité vont être mis en place à partir de 2017. Pour cela, l’État met à disposition 216 millions d’euros qui devront être investis dans la ruralité, mais aussi dans l’ingénierie à hauteur de 10%. Ainsi le ministre de l’Aménagement du territoire a déclaré que ces investissements permettront de renforcer « l’attractivité des territoires ».

Les mesures prises pour la ruralité

Plusieurs comités interministériels ont été tenus ces derniers temps, ont permis de mettre en place ces contrats et d’acter « 104 mesures, dans tous les domaines de la vie quotidienne ». Cependant le premier contrat de ruralité a été signé récemment, plus précisément le 24 Novembre dernier. Plusieurs projets sont en cours, et encore de nombreux contrats ont prévu d’être signés à l’avenir, et même d’ici la fin de cette année.

Ces contrats de ruralité financent des actions concrètes telles que le maintien des commerces de proximité, la revitalisation des centres de village, etc…

Pour découvrir l’article entier rdv sur La dépéche.fr

 

Un Zoom que Cocoricausesva suivre pour vous tenir informés !

 

 

 

COCORICAUSES : La plateforme de financement participatif innovante !

COCORICAUSES : La plateforme de financement participatif innovante !

banner1-jpg

Cocoricauses c’est quoi ?

La plateforme de financement participatif

Le crowdfunding, ou encore le financement participatif permet de financer des projets en faisant appel aux dons de particuliers, professionnels grâce à une plateforme en ligne. Les porteurs de projet présentent leur projet et la somme nécessaire dont ils ont besoin pour le réaliser.

Quel type de crowdfunding pour Cocoricauses ?

Il existe plusieurs types de crowdfunding (crowdfunding de don, récompenses, prêt, participatif). Cocoricauses se rapproche du crowdfunding de récompenses, ou aussi appelé contrepartie. Par exemple, des chambres d’hôtes ont besoin d’être rénovées, la contrepartie pourrait être un séjour de deux jours offert aux donateurs.

Le financement par le prêt

À moyen terme, Cocoricauses évoluera et se tournera vers le crowdfunding de prêt. Le prêt participatif permet à des particuliers de prêter la somme du montant de leur choix pour financer un projet. La somme prêtée sera à rendre, dans un délai défini par le porteur de projet avec ou sans intérêts.

Notre domaine, la ruralité

Actuellement sur le web, il existe une multitude de plateformes de financement participatif.
Certaines plateformes traitent plusieurs sujets, et proposent des projets très variés comme Ulule . D’autres sont plus ciblées, et possèdent une thématique principale comme Experiment: plateforme médicale .
Aujourd’hui la ruralité c’est 70% du territoire, soit 26 000 communes sur 36 000, et plus de 20 millions de personnes. En milieu urbain, nombreux sont les individus venant de la ruralité et ceux qui la portent dans leur cœur. Elle reste un domaine assez large qui permet d’accueillir bon nombre de projets. Un domaine et un sujet peu traités. C’est pourquoi Cocoricauses souhaite répondre à cette problématique.

Notre différence

Cocoricauses se différencie par son modèle économique novateur : la plateforme est bénéfique à tous ! C’est-à-dire aussi bien pour les porteurs de projets que pour les donateurs car elle est d’intérêt général, ce qui signifie que la grande majorité de ses revenus et bénéfices a vocation à financer directement des projets d’intérêts généraux dans la ruralité.

« LES GRANDES COCORICAUSES »

Pour la première fois, une plateforme de crowdfunding va elle-même financer un certain nombre de projets présents sur la plateforme.
« Les grandes Cocoricauses » sont un événement, qui sera régulièrement sur la plateforme. Cet événement permet aux porteurs de projet de récolter le double de la somme qu’ils récoltent initialement (dans une certaine limite propre à Cocoricauses). C’est-à-dire si un projet récolte 3 000 € au court de sa campagne, Cocoricauses s’engage à lui verser également 3 000€. Soit 6 000 € récolté pour ce projet ! C’est ce qu’on appelle un abondement de 1€ pour un 1€ récolté.
Ainsi un plus grand nombre de projets vont voir le jour !
Les donateurs (entreprises, associations, particuliers…) sont aussi gagnants. En participant à cette grande cause, les dons effectués sont défiscalisables.
Cocoricauses compte financer les projets de la plateforme à hauteur de 200 000 euros soit plus de 130 projets de proximité. Ce sont donc 400 000 €qui vont être investis pour et dans la ruralité!

Les projets

Juralternance

Juralternance est une école de production destinée à accueillir des jeunes de 15 à 18 ans en décrochage scolaire.
Contenue dans une année scolaire, renouvelable en fonction des acquisitions réalisées par l’élève durant sa première année, la formation s’adresse à des jeunes de 15 à 18 ans sortis prématurément du système scolaire (ou en cours de décrochage). Avec un apprentissage auprès de maîtres professionnels qualifiés dans des conditions de travail réelles, l’élève reprend confiance en lui par son implication dans un travail concret. Une formation théorique basée sur le socle de connaissances et de compétences de l’Éducation nationale au niveau des trois paliers (CE1/CM2/3ème) est dispensée sur un tiers du temps de présence des élèves à l’école grâce à des enseignants diplômés bénévoles. Elle permet d’acquérir les savoirs de base en lecture, écriture et calcul. En outre, la formation se veut humaine et porteuse d’une réelle intégration sociale.
Le projet Juralternance a récolté 3 275€ ! Allez les soutenir sur cocoricause.org

Eglise Noyant

Noyant et Aconin, petit village de 500 habitants dans l’Aisne . L’Église de ce petit village est l’édifice le plus ancien, et fait partie de l’histoire de ce village. Ancienne, elle a besoin d’être restaurée afin d’être mise « hors d’eau ».
Le projet a déjà collecté 4 841€! Ce n’est pas encore suffisant, un dernier coup de pouce est nécessaire.

Geromouv’

Parcours santé bien-être senior dans la ville de Cahors créé en Mai 2016.Les travaux ont duré 3 semaines.Cette campagne de crowdfunding est un moyen de compléter le parcours senior de Cahors, en imaginant de nouveaux modules ludo-physiques pour solliciter les capacités cognitives. Déjà 4 315€ récoltés !

Venez découvrir tous les projets sur cocoricauses.org et soutenez tous nos porteurs de projets.

Focus sur « LA FRANCE DES SOLUTIONS »

Focus sur « LA FRANCE DES SOLUTIONS »

france-des-solutions

L’association Reporters d’espoir, créée en 2004 a imaginé, dans le pessimisme ambiant de prendre le contrepied d’une information toujours plus défaitiste en portant aux nues une information positive et en réveillant une dimension endormie du métier de journaliste : le journalisme de solutions !

Tout comme COCORICAUSES, REPORTERS D’ESPOIRS fait le diagnostic d’une extraordinaire vitalité citoyenne dont nos territoires, si l’on y regarde de près, multiplient les démonstrations avec force, enthousiasme et énergie.

L’idée ? Mettre en lumière les initiatives locales d’entrepreneurs, d’associations, d’individus isolés, de certaines collectivités ou acteurs publics…pour insuffler à la France une dynamique positive et inspirante.

Il nous semble, chez COCORICAUSES, que ce diagnostic partagé nous pose en acteur complémentaire de cette France des Solutions. Notre rôle est de proposer un canal de financement participatif à toutes ce initiatives locales qui manquent souvent cruellement de moyens pour leur mise en œuvre concrète. Notre but est de débloquer ces situations ou les énergies du départ se transforment en frustration par manque d’argent, privant ainsi le collectif d’une démarche positive, qu’elle soit d’ordre économique, culturel, médico-social, patrimonial ou environnemental.

Voilà pourquoi, convaincu par cette France des Solutions, nous tenions à lui faire ce focus, au moment ou nous inscrivons COCORICAUSES comme acteur engagé du développement de nos campagnes.